Dyslexie adulte : Quel comportement adopter ?

Dyslexie adulte : Quel comportement adopter ?

Pour beaucoup, « adulte » et « dyslexie » sont deux termes qui n’ont rien à voir ensemble. Pourtant, il est courant de rencontrer des adultes dyslexiques. Ils se font plus discrets au sens où l’on évoque peu leurs difficultés comme si elles avaient disparu. Les enfants dys sont confrontés à l’échec en lecture et à l’écrit situations qui peuvent persister à l’âge adulte. Pourtant, le plus souvent, on considère, que les adultes dyslexiques ont compensé en partie leurs difficultés ce qui leur a permis de passer inaperçus une fois sorti du cadre scolaire. Alors que la dyslexie est toujours présente mais qu’ils arrivent à trouver des solutions pour en limiter les retentissements. Certains vont même jusqu’à refouler leur dyslexie, jusqu’au jour où …

La dyslexie c’est pour la vie

La dyslexie, c’est pour la vie ?

Être dyslexique commence dès la naissance et on le reste à vie, simplement on trouve les moyens de contourner ses difficultés ou pas. La dyslexie ne s’exprime pas de la même manière chez chacun. Parfois, elle est ressentie de manière moins prégnante. Il est à noter que certains Dys ont réussi à progresser malgré ce trouble durant leur scolarité. Une fois adulte, ils se rendent compte qu’ils ont bien compenser leurs difficultés. Cependant, les symptômes de dyslexie s’imposent parfois à nouveau en milieu professionnel ou lors d’une formation. Et là, ils n’arrivent plus à contourner ces difficultés imposées par leur environnement mais ils se retrouvent en situation de blocage, engendrant mal être, anxiété, voire une situation de burn-out. Les troubles resurgissent à l’occasion d’un changement de poste ou d’environnement de travail, de missions, de hiérarchie : difficultés de mémoires (de travail et à moyen terme) ; lenteur d’exécution (difficultés à respecter les délais par exemple) ; lecture non automatisée qui impose des efforts et induit une grande fatigabilité, fautes d’orthographe récurrentes dans les écrits professionnels qui sont très mal perçus, etc.

Bien souvent, la dyslexie se révèle durant les premières années de scolarité et particulièrement lors de l’apprentissage de la lecture et des premières règles d’orthographe. Mais la dyslexie peut être compensée et ne pas se repérer dans cette phase d’apprentissage. Parfois, l’enfant réussi tout seul à contourner son handicap sans que cela le pousse vers l’échec. Tous les cas de figures existent comme l’enfant diagnostiqué qui suit une longue rééducation mais qui une fois franchi certaines étapes abandonnent tout souvenir de ses difficultés à l’âge adulte mais elles le rattraperont ; l’enfant jamais diagnostiqué qui a toujours eu des difficultés et a fini par rompre avec l’institution scolaire très tôt et dans la douleur. Une fois adulte certaines situations lui remémorent ses difficultés d’antan sans en comprendre l’origine…Combien d’adultes devenus parents comprennent à l’occasion de la scolarisation de leur enfant d’où viennent ses difficultés qui ont tant pesé sur leur scolarité …

Pourtant, l’adulte Dys peut se faire diagnostiquer puisqu’il existe des tests spécifiques pour les adultes qui sont utilisés par l’orthophoniste pour réaliser un bilan d’orthophonie. Cette étape est décisive puisqu’elle peut marquer le début d’un suivi orthophonique même à l’âge adulte (protocole de soins). Il s’agit d’une première forme de reconnaissance du trouble.

Reconnaissance de handicap chez l’adulte

La reconnaissance de handicap chez l’adulte dyslexique ?

Dans le cadre professionnel, l’adulte peut faire la démarche de demande de Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) qui ouvre droit à un aménagement du poste et environnement de travail.

L’idée est alors de limiter l’impact du trouble sur les missions professionnelles. On peut, par exemple, organiser un poste de travail adapté aux difficultés de la personne dys, à l’aide d’outils et des prises en comptes particulières. Tous les dyslexiques sont différents et n’ont pas nécessairement besoin des mêmes aménagements. Il est nécessaire de dresser un bilan précis des besoins et difficultés rencontrées pour définir quelles seront les actions à mener, les outils à déployer pour faciliter :

-votre intégration au sein de l’équipe de travail

-votre travail selon vos missions (cœur de métier mais aussi en termes de communication etc.)

Il faut adopter un comportement ou l’on privilégie le dialogue et la transparence vis-à-vis des difficultés induites par votre dyslexie. En effet, c’est le même principe que pour les enseignants, avec qui il faut entretenir le contact pour qu’ils comprennent les difficultés afin de mieux aider à les surmonter.

Depuis 2005, le trouble de dyslexie est considéré comme entrant dans le champ du handicap. L’amélioration des diagnostics permet un meilleur dépistage chez les jeunes. Cependant, tous les enfants ayant terminé leur scolarité avant 2005 n’ont que très rarement bénéficié de la mise en évidence du trouble. Aujourd’hui, il est fréquent de rencontrer des adultes dyslexiques qui n’ont jamais été diagnostiqués et qui ne sont souvent pas au courant de leurs troubles bien qu’ils aient conscience de difficultés récurrentes. Il arrive également souvent que des parents découvrent à l’occasion du diagnostic de leur enfant qu’ils sont eux-mêmes Dys !

L’orthophoniste pour l’adulte dys

L’orthophoniste peut-il aider l’adulte dyslexique ?

Les adultes dyslexiques ont souvent plus de difficulté à trouver une/un orthophoniste, car :

  • Les enfants sont considérés comme prioritaires du fait du manque de place
  • Déshérence médicale en matière d’implantation d’orthophoniste
  • Surcharge des professionnels en orthophonie (fréquence : délais d’attente pour la prise en charge de quelques mois à 2 ans)

Pour un adulte, cela n’est pas non plus toujours évident d’assumer sa dyslexie et particulièrement de prendre la décision du suivi orthophonique.

Lorsque l’on est adulte et Dys, on peut bénéficier d’un suivi et d’une rééducation pour acquérir les notions de lecture/écriture qui sont indispensable dans la vie d’un adulte. Mais on peut aussi bénéficier de la mise en place d’outils et de logiciels adaptés qui permettent de limiter l’impact du trouble dans le cadre privé ou/et professionnel. Chez l’adulte, le suivi avec un orthophoniste sera plus basé sur des méthodes de compensation et sur des stratégies de contournement du trouble que sur l’étude des règles de grammaire basiques jamais assimilées auparavant. A moins que ce passage vous soit nécessaire ou que vous souhaitiez revoir toutes ces notions et vous sentiez prêt pour cela ! Après tout chacun est différent !

Une chose est certaine, il ne faut pas laisser le trouble ralentir vos projets et votre vie professionnelle alors qu’il est possible de réussir aussi bien que les autres (même si le diagnostic est tardif).

L’âge ne doit pas être une excuse pour ne pas se faire diagnostiquer, mieux vaut tard que jamais !

Une vidéo sur la chaîne You Tube de la FFDYS présente les idées reçues que l’on peut avoir sur la dyslexie à l’âge adulte :

 

Vous voulez aider votre enfant ?

Je partage avec vous des conseils par Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *