La méthode syllabique permet d’apprendre à lire aux dyslexiques ?

méthode syllabique

La méthode syllabique consiste à déchiffrer les lettres d’un mot, les rassembler en syllabes puis les associer pour former le mot. Ce processus d’association permet le décodage du mot et la transformation des graphèmes en phonème. Souvent opposé à la méthode globale qui apprend à lire les mots dans leur intégralité, la méthode syllabique est aussi appelée la méthode «B – A, BA».
Cette méthode aurait déjà été utilisée depuis la Grèce antique, et reste aujourd’hui majoritairement utilisée par les instituteurs de début de primaire. La méthode mixte combine quant à elle la méthode syllabique et globale.

Pour tous les élèves et notamment les enfants dyslexiques, il n’existe pas de méthode miracle, chaque apprenant a ses préférences en termes d’apprentissage.

Appili

Qu’est-ce que la méthode Appili ?

Cette méthode a été créée par Benjamin Stevens. Cet orthophoniste s’occupe aussi bien d’enfants que d’adultes ayant des difficultés variées.

Cette méthode mélange la méthode syllabique et l’humour. En effet, on y retrouve une multitude d’illustrations qui rendent l’apprentissage dynamique et amusant. Les illustrations ont aussi une vertu pour les apprentissages : on voit notamment des dessins représentant le positionnement des lèvres pour la prononciation des différents sons.
Appili est une méthode qui s’adresse aux élèves qui ont du mal à apprendre à lire, qui ont une dyslexie ou toute autre personne qui souhaite apprendre à lire. Cette méthode est progressive, et permet de commencer avec les syllabes

En testant la méthode, j’ai aimé :

1 : les mises en scène humoristiques. Elles permettent de rendre l’apprentissage ludique. Nous savons que beaucoup d’élèves sont particulièrement sensibles aux images. Cela permet de souvent de mieux mémoriser. L’utilisation des illustrations marche généralement très bien pour les jeunes ayant des troubles dys.

2 : La mise en forme des textes, qui est systématiquement adaptée à des profils spécifiques. La police et la taille des caractères permettent aux différents exercices d’être décodés aisément.

3 : Les conseils pratiques qui nous guident tout au long de la méthode indiquée par des pictogrammes. Des dessins indiquent le positionnement des lèvres et des dents pour la prononciation des différents sons.

Cette méthode de lecture encourage l’apprentissage par l’humour et la visualisation.

Il faut garder à l’esprit que les méthodes de lecture doivent être adaptées à chaque apprenant.

Dans l’idéal, il faut tester les méthodes avant de les appliquer pour vérifier lesquelles correspondent à votre mode d’apprentissage.

Recevez des emails utiles pour aider votre enfant dys 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.