Tableau de conjugaison pour dyslexique

Tableau de conjugaison pour dyslexique

Pour beaucoup d’élèves dyslexiques, la conjugaison est un casse-tête.

En effet, il est excessivement difficile pour un dyslexique de retenir les conjugaisons. Même s’il peut être capable de les réciter à l’oral, l’orthographe des terminaisons sera toujours difficile à mémoriser. Les parents passent alors chaque jour des heures à faire réciter ces conjugaisons. Mais bien souvent, les résultats sont peu convaincants. Et même si les conjugaisons peuvent être apprises un jour, elles sont partiellement ou totalement oubliées les jours qui suivent.

Est-ce la faute des tableaux de conjugaison fournis par les professeurs ?

Pas forcément, cependant ils peuvent être améliorés pour être mieux mémorisés par les jeunes dys. Il est important que les supports qui permettent l’apprentissage soit personnalisés en fonction de préférence et de la méta-cognition des apprenants. On sait que beaucoup de dys apprennent mieux lorsqu’ils ont la possibilité de visualiser des images et non les verbes qui sont des symboles abstraits pour eux.

Quelle méthode pour apprendre la conjugaison à un dyslexique ?

Les couleurs sont souvent un bon moyen de visualisation pour les Dys. Il est d’ailleurs très commun d’utiliser des couleurs différentes pour le radical et la terminaison.
terminaison en rouge

Il est très efficace d’utiliser une couleur pour chaque lettre qui compose la terminaison. Cela permet dans de nombreux cas une meilleure mémorisation.

terminaison chaque lettre une couleur

Enfin, l’utilisation des dessins et image autour de vos tableaux de conjugaison et support de révision permettront de rendre l’apprentissage moins abstrait.

terminaison en rouge + dessin

La newsletter des parents d’enfants Dys

    Exemples de tableaux de conjugaison pour dyslexique

    Sur le blog mysticlolly, vous pouvez trouver de nombreuses ressources adaptées aux Dys. Voici où vous pourrez trouver des tableaux de conjugaison modifiables ou non : https://www.mysticlolly.fr/wp-content/uploads/2017/02/Tableaux-de-conjugaison-CE1-CE2.pdf

    Sur le site methodolodys, on trouve aussi des tableaux de conjugaison avec illustration et couleur adaptés aux élèves dyslexiques : https://methodolodys.ch/wp-content/uploads/2016/09/verbes-5H-aux-3-tempsMJ.pdf

    En résumé, il faut toujours personnaliser et créer vos propres tableaux de conjugaison avec des dessins au crayon ou rajoutés sur le support numérique. Chaque apprenant utilise des méthodes différentes pour assimiler des connaissances. Beaucoup utilisent également des cartes mentales qui permettent de répartir l’information sur toute la feuille.

    Quant aux flash cards, elles permettent de mobiliser la mémoire avant chaque révélation de réponse et donc réactivent constamment la mémoire.

    Une orthophoniste a créé un outil intéressant pour aider à limiter les fautes d’orthographe. Il s’agit de  « mon petit carnet d’orthographe ». Ce carnet pratique et manipulable (équipé de spirales et en format A5) dans lequel on trouve 76 pages qui reprennent les règles essentielles d’orthographe, de conjugaison. On y croise par exemple : les accords des noms et des adjectifs pour les conjugaisons et les verbes, on y retrouve aussi les homophones (a/à, son/sont…) et les homonymes (lait/laid ; vers/vert/ver/verre…), etc.

    Ce carnet se veut simple d’utilisation : le format est intéressant car facilement transportable ; les spirales facilite la manipulation ; les informations sélectionnées sont mises en évidence grâce à un code couleurs ; le choix de la police, des tailles et des mises en page adaptés,  l’emploi de pictogrammes, le mémo récapitulatif des règles en fin de carnet, favorisent l’accessibilité. Quelques pages réservées au « Calcul » présente l’essentiel des tables de calculs, des tableaux de conversion et les nombre en lettres. On appréciera également, la page « ponctuation » élément de la phrase si souvent négligé par les Dys notamment. Et ce petit carnet est personnalisable ! Il a pour vocation à accompagner l’apprenant lorsqu’il rédige ou lorsqu’il calcule, il constitue une aide et peut-être consulté en cas de doute. Alors, pourquoi pas l’autoriser lors des exercices à faire en classe, voire en évaluation ?! Cet outil peut permettre une reprise de confiance en soi, s’il est en support …

    Cliquez ici si vous souhaitez vous le procurez. 

     

    Vous voulez aider votre enfant ?

    Je partage avec vous des conseils par Email

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.