Équipe éducative, découvrez l’essentiel !

équipe éducative

L’équipe éducative est constituée de membres ayant un lien avec l’enfant dans son éducation. Elle est nécessaire pour la mise en place d’aménagements et de compensation en fonctions des difficultés de l’élève. Dans cet article, vous trouverez les conditions et le déroulement d’une équipe éducative.

Qu’est-ce qu’une équipe éducative

Qu’est-ce qu’une équipe éducative ?

L’équipe éducative comprend un certain nombre d’acteurs adultes qui entourent l’élève. Elle permet une discussion et une entente entre les différentes parties en présence. Cette équipe se réunit à l’initiative du chef d’établissement à chaque fois que la situation le nécessite (difficulté en classe, comportement, etc). L’objectif de cet échange est d’analyser la situation d’un enfant dans son milieu scolaire pour en tirer des conclusions. À l’issue de cette réunion, les axes de changement sont définis collégialement afin d’ajuster le projet individuel de l’élève. Cette réunion n’a pas pour objectif de sanctionner l’élève, mais vise à établir un dialogue pour dégager des voies d’amélioration.
Qui participe à l’équipe éducative

Qui participe à l’équipe éducative ?

Quand l’équipe éducative est réunie, l’ensemble des adultes présents doivent avoir une responsabilité éducative vis-à-vis de l’élève. Les participants à cette réunion sont ou peuvent être :

  • le responsable légal de l’enfant
  • le chef d’établissement
  • l’enseignant de l’élève
  • le psychologue scolaire
  • le médecin scolaire (médecin de l’Education Nationale)

Et en fonction des situations et des établissements :

  • l’enfant concerné
  • les services de soins et les différents professionnels de santé qui suivent l’enfant
  • l’assistante sociale
  • l’infirmière scolaire
  • l’AESH
  • l’enseignants du RASED
  • l’ATSEM

Les représentants légaux de l’élève peuvent être accompagnés/substitués

par un membre d’une association de parents d’élèves de l’établissement ou par un parent d’élève de l’établissement.
Quant à l’enfant concerné, il peut être invité ou non, auditionné ponctuellement ou assister à l’ensemble des échanges. Cela dépend des situations et de son niveau de maturité. Avoir le ressenti direct de l’enfant permet d’instaurer un dialogue sans que celui-ci ne passe par le filtre des parents et de l’équipe pédagogique.

À quel type d’élèves se destinent les Équipes Éducatives ?

Ces réunions peuvent destinées aux élèves dont les besoins sont particuliers, i.e. si des difficultés/comportement particulier ont été observés ou bien s’il y a nécessité de mettre en place un plan d’accompagnement (PAP, PPS, PPRE).
La réunion d’une équipe éducative est l’occasion d’évoquer la mise en place d’un PAP.  d’une orientation particulière comme une classe ULIS ou une demande auprès de la MDPH.

Les équipes éducatives sont souvent destinées à des élèves en situation de handicap. On retrouve des troubles dys (dyslexie, dyspraxie, dysphasie, etc), des troubles autistiques, mais on trouve aussi tout autre type de handicap comme la déficience intellectuelle ou les handicaps visuels ou moteurs.

Comment se déroulent les réunions d’Équipe Éducative ?

L’ensemble des membres se retrouve dans une salle de l’établissement, les réunions ayant lieu sur le temps du midi ou en soirée. Le directeur de l’établissement est censé présider la réunion, mais vu sa charge de travail, il peut être peu disponible notamment en primaire. Cela peut donc arriver que ce soit la professeure principale ou le professeur de la classe de l’élève qui dirige la réunion. Il va donc fixer le cadre de la réunion en rappelant sa confidentialité ainsi que la finalité de l’échange. L’animateur de la réunion distribuera ensuite la parole à chacun puis proposera une synthèse.   Chaque intervenant donne son point de vue sur la situation. Les professeurs peuvent évoquer leur ressenti sur les difficultés de l’élève, voire raconter des anecdotes vécues en classe qui permettent de mieux comprendre les problématiques. Quant aux parents et/ou l’enfant, ils peuvent expliquer leurs difficultés et leurs besoins spécifiques. Chacun va en principe essayer de proposer des solutions qu’il pourra mettre en place. Par exemple, les professeurs peuvent proposer de relire certaines consignes, d’adapter la place de l’élève dans la classe, de transmettre des cours dématérialisés… Le médecin scolaire pourra répondre aux différentes questions concernant les difficultés de l’enfant et expliquer les particularités liées à sa pathologie (s’il y en a une et qu’elle a été diagnostiquée).   Les membres de l’équipe éducative qui n’ont pas pu être présents ce jour-là doivent recevoir le compte-rendu de la réunion. Le contenu de la réunion et son compte-rendu, transmis au différents acteurs (parents, école, professionnels…), doivent rester confidentiels, de plus certaines informations relèvent du secret médical.

Quand et à quelle fréquence ont lieu des réunions d’Équipe Éducative ?

La première équipe éducative peut par exemple avoir lieu après un conseil de classe. Cependant, elle peut être déclenchée par le chef d’établissement à chaque fois que le besoin s’en fait ressentir. Il est prévu une équipe éducative par an pour les élèves qui relèvent d’un PAP. Pour d’autres cas de figure, il peut être prévu plusieurs équipes éducatives pour un élève.

Y a-t-il des équipes éducatives pour le collège, le lycée ou la maternelle ?

Oui, quel que soit le niveau scolaire. Une équipe éducative peut être mise en place dans le cadre d’un PAP de la maternelle au lycée. L’équipe éducative en maternelle ne porte pas sur l’écriture et la lecture qui n’a pas été encore apprise. Mais plutôt sur l’organisation spatiale, temporelle, l’expression et/ou capacité de compréhension de l’élève. 

Les parents sont-ils obligés d’assister à la réunion d’équipe éducative

Les parents sont-ils obligés d’assister à la réunion d’équipe éducative ?

Il paraît essentiel que les parents participent à l’élaboration du projet élaboré pour leurs enfants. Certains directeurs choisissent de ne pas faire participer les parents aux échanges avec l’équipe pédagogique, ce qui empêche malheureusement une confrontation des points de vue et une forme de collaboration. Il est donc à la fois dans l’intérêt du chef d’établissement de faire venir les parents à l’équipe éducative, et également dans celui des parents de venir et de participer activement à cette réunion. Mais dans la grande majorité des cas, les parents participent sans qu’il n’y ait de débat.

La newsletter des parents d’enfants Dys

    Orientation spécifique et demande MDPH

    C’est durant une équipe éducative qu’une première demande de PPS peut être évoquée. Pour cela, un GEVA-Sco première demande va être élaboré par l’équipe éducative puis sera transmis à la MDPH. Ce document fournit un certain nombre de renseignements tels que :

    • Les conditions actuelles de scolarisation
    • L’évaluation de la scolarité
    • L’emploi du temps actuel de l’élève
    • Les observations des activités de l’élève

    Ces informations permettent à la MDPH l’évaluation des besoins de l’élève et des compensations en vue de l’élaboration d’un PPS.

    Si en plus des aménagements, des adaptations pédagogiques et des mesures de compensation mises en œuvre par les équipes éducatives, l’élève a besoin d’un enseignement adapté, une orientation dans un dispositif spécifique (ULIS, SEGPA…) ou vers un établissement du médico-social peut être envisagé. Pour cela, il faut formuler la demande d’orientation durant l’équipe éducative et la consigner dans le GEVA-sco. Ce dernier tient lieu de compte rendu destiné à la MDPH (décisions de l’Equipe pluridisciplinaire puis la CDAPH).

    Au final, la CDAPH validera ou non l’orientation et devra le notifier.

    Quelle différence entre l’équipe éducative (EE) et équipe de suivi de scolarisation (ESS) ?

    L’Équipe éducative est relative à la mise en place et au renouvellement du PAP. L’ESS a lieu après la mise en place du PPS et une reconnaissance de handicap auprès de la MDPH.

    Ces deux réunions ont pour vocation de répondre aux besoins spécifiques de l’élève.

    Les différences synthétisées : https://www.ac-caen.fr/dsden50/circo/granville/IMG/pdf/difference_entre_EE_et_ESS.pdf

    Glossaire

    CDAPH : Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées

    GEVA-Sco : Guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation ». Le GEVA-sco est un extrait du document appelé GEVA, guide d’évaluation des besoins de compensation des personnes handicapées.

    Ce document regroupe les principales informations sur la situation d’un élève, afin qu’elles soient prises en compte pour l’évaluation de ses besoins de compensation en vue de l’élaboration du PPS.

    MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées

    PAI : Projet d’Accueil Individualisé

    Ce dispositif est interne à l’établissement

    Le PAI concerne les élèves atteints de troubles de la santé ( maladie chronique, allergie, intolérances alimentaires…)

    PAP : Plan d’Accompagnement Personnalisé

    Ce dispositif est interne à l’établissement

    Le PAP concerne les élèves présentant des difficultés scolaires durables en raison d’un trouble des apprentissages

    PPRE : Programme Personnalisé de Réussite Éducative

    Le PPRE est élaboré par écrit par l’équipe pédagogique (professeur principal, directeur de l’établissement et éventuellement les autres enseignants).

    Le PPRE concerne les élèves qui risquent de ne pas maîtriser certaines connaissances et compétences attendues à la fin d’un cycle d’enseignement

    PPS : Projet Personnel de Scolarisation

    Ce dispositif relève de la MDPH

    Le PPS s’adresse aux élèves pour qui la CDAPH a notifié une compensation en conséquence d’un handicap

    SEGPA : Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté.

    Une classe SEGPA accueille les jeunes de la 6ème à la 3ème présentant des difficultés scolaires importantes ne pouvant pas être résolues par des actions d’aide scolaire et de soutien. La classe est intégrée dans un collège. Elle regroupe un petit groupe d’élèves (16 maximum) pour individualiser le parcours de chacun.

    ULIS : Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire. Ces dispositifs collectifs de scolarisation permettent la scolarisation dans le premier et le second degrés d’un petit groupe d’élèves présentant des troubles compatibles.

    Recevez des emails utiles pour aider votre enfant dys 

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.