PAP dyslexie : TOP 15 des infos que les parents doivent connaître absolument

Miniature TOP 15 infos PAP

Le Plan d’Accompagnement Personnalisé (PAP) est le dispositif que les élèves Dys peuvent activer pour bénéficier d’adaptations pédagogiques durant leur scolarité en cycle primaire ou secondaire. Le PAP est un dispositif qui se concrétise par un document rédigé par l’Équipe Éducative. 

Tout aménagement officiel est conditionné par la mise en place d’un PAP, qui a l’avantage d’être plus simple à obtenir que le PPS, son cousin. En effet, il est propre à l’Éducation nationale, relève de l’application du droit commun et ne nécessite aucun accord de la MDPH. Ainsi, tout élève doit pouvoir en bénéficier dès lors qu’il présente des troubles spécifiques d’apprentissages diagnostiqués par des professionnels de santé, troubles reconnus et validés par le médecin scolaire. De ce fait, le PAP favorise l’aménagement de la scolarité. 

Le formulaire du PAP est national, et s’applique à tous les établissements de l’Éducation Nationale et du ministère de l’Agriculture. 

Peut-être souhaitez-vous mettre en place des adaptations pédagogiques pour le cadre scolaire de votre enfant ? :

  • lecture et reformulation des consignes, 

  • utilisation de moyens mnémotechniques et d’outils spécifiques, 

  • limitation du travail à la maison, 

  • tiers temps ou limitation du nombre d’exercices en évaluation, 

  • utilisation d’un ordinateur

Voici 15 questions/réponses associées au fonctionnement du PAP qui permettront de vous éclairer sur le sujet.

situation parniculière

1- A quelle(s) situation(s) le PAP est-il adapté ?

Le PAP s’adresse à un élève aux besoins particuliers qui est en situation de difficultés scolaires durables et qui présente un/des troubles des apprentissages. Toutefois, sans faire appel à la MDPH, l’élève doit pouvoir progresser dans ses apprentissages et acquérir les compétences exigées par cycle.

adaptations

2- Quelles adaptations peut-on mettre en place dans le cadre du PAP ?

Des aménagements pédagogiques sont proposés afin de faciliter les conditions de travail de l’élève et d’atteindre les objectifs du cycle d’apprentissages :

  • adaptations pédagogiques simples et mise en place par les enseignants
  • réflexion sur la place de l’élève dans la salle de classe
  • lecture et reformulation des consignes
  • remise des cours sous format adapté (photocopies papier recto avec taille et police adaptée ou format numérique)
  • utilisation d’une clé USB
  • limitation du travail en classe et/ou à la maison
  • utilisation de l’ordinateur en classe et/ou à la maison (prise de notes, devoir sur table, devoir à la maison, évaluations, examens blancs)
  • aménagements spécifiques pour le suivi des cours (tutorat, intervention de l’enseignant pour lire les consignes, etc.) et pour les évaluations (temps majoré supplémentaire comme le 1/3 temps, réduction du nombre d’exercices, lecteur avec ou sans reformulation, scripteur, interrogation à l’oral, etc.)
  • possibilité d’intervention de professionnels de santé sur le temps scolaire et au sein de l’établissement
Qui peut faire la demande du pap

3- Qui formule la demande ?

La demande peut être initiée, à tout moment et tout au long de la scolarité, lorsque que le besoin s’en fait sentir par différents acteurs :

  • les parents
  • le représentant légal
  • l’élève (s’il est majeur)
  • le professeur principal
  • l’enseignant de l’élève
  • le conseil des maîtres (primaire)
  • l’équipe pédagogique (secondaire) mais avec l’accord des parents

Le PAP se fait avec l’accord de tous.

Quels documents composent le PAP

4- Quels documents composent le PAP ?

Le PAP est composé de douze pages organisées comme suit :

  • Page 1 : Demande à remplir par les parents et complétée par le médecin scolaire lorsqu’il rend son avis
  • Pages 2 à 3 : Maternelle, adaptations pédagogiques, tableau à remplir par l’Equipe Educative (EE)
  • Pages 4 à 6 : Elémentaire, adaptations pédagogiques, tableau à remplir par l’EE
  • Pages 7 à 9 : Collège, Adaptations pédagogiques, tableau à remplir par l’EE
  • Pages 10 à 12 : Lycée, Adaptations pédagogiques, tableau à remplir par l’EE

C’est l’avis de l’équipe pédagogique, en concertation avec les autres personnes en présence lors de l’EE, qui est consigné.

5- A qui les parents doivent-ils s’adresser pour formuler leur demande initiale lorsqu’ils sont à l’origine du projet ?

La demande doit être formulée au directeur d’école primaire ou au chef d’établissement en secondaire.

6- PAP dyslexie : en quoi consiste la demande ?

Le formulaire à remplir est fourni par le chef d’établissement et il comporte plusieurs pages :

  • la première page est dédiée à la demande proprement dite. Complétée par les parents, elle est remise à la direction de l’établissement. Puis, transmise au médecin scolaire qui une fois sa réponse favorable donnée, devra compléter la rubrique : « Besoins spécifiques de l’élève ».

l’ensemble des éléments médicaux établis dans le cadre du diagnostic est placé sous plis cacheté, adressé à l’attention du médecin scolaire de l’Inspection Académique. Ces documents médicaux et para-médicaux sont nécessaires pour évaluer la situation des besoins particuliers de l’élève et justifier l’ouverture du PAP. Ils doivent être datés de moins de 2 ans. Le diagnostic de dyslexie doit être formellement établi.

Recevez des emails utiles pour aider votre enfant dys 

    7- Quelles sont les démarches indispensables à l’ouverture du PAP ? Qui évalue, reçoit et donne son avis à la demande de PAP ?

    La famille doit présenter un ensemble de documents médicaux.

    1. Le bilan complet doit comporter différentes thématiques :
    • le bilan médical (ORL, Ophtalmologique)
    • le bilan psychologique (bilan psychométrique a minima, voire bilan neuropsychologique)
    • le bilan orthophonique
    • le bilan ergothérapique (si besoin d’un ordinateur)
    • le certificat médical : synthèse rédigée par le médecin traitant ou pédiatre
    1. Le diagnostic de dyslexie doit être formellement établi. Et il sera évalué par le médecin scolaire qui relèvera si le retard de langage écrit est significatif. En principe, il est jugé pathologique si le retard est autour de 18 à 24 mois en lecture, et confirmé en fin de classe de CE1. Ce retard doit apparaître dans les résultats des tests d’orthophonie qui se présentent sous la forme de données chiffrées et chutées d’environ au moins -1,5 Ecart Type (ET) ou – 2 Déviation Standard (DS) par rapport à la classe d’âge de référence. Ces données chiffrées s’entendent selon l’étalonnement particuliers des tests et n’ont aucune signification isolément, elles sont données ici à titre d’exemple. L’ensemble des résultats font l’objet d’une analyse détaillée et d’une conclusion.
    2. L’évaluation de la demande est faite par le médecin scolaire de l’Inspection Académique qui peut l’accepter ou la refuser. L’accord du médecin scolaire est obligatoire pour mettre en place le PAP.
    Absence de médecin scolaire

    8- Que se passe-t-il s’il n’y a pas ou plus de médecin scolaire dans L’inspection Académique de votre département ?

    Le manque fréquent de médecins scolaires dans les différents territoires rend compliqué la mise en place de PAP. En cas d’absence totale de médecin scolaire, le constat de troubles des apprentissages peut être établi par le médecin qui suit l’enfant.

    9- En quoi consiste la tenue d’une Equipe Educative (EE) ?

    Organisation : 

    L’équipe éducative va pouvoir définir les besoins de l’élève et les adaptations pédagogiques associées via des tableaux inclus dans le formulaire du PAP (disciplines, adaptations transversales, évaluations, leçons/devoirs, lecture, production d’écrits, pratique des langues étrangères, etc.) et via une zone dédiée au bilan et aux perspectives.

    Cette rédaction peut se faire en présence de l’Equipe Educative, la famille, du représentant du chef d’établissement, a minima du professeur principal ou du professeur des écoles, de la famille et l’élève, et des professionnels de santé qui suivent l’élève (orthophoniste, ergothérapeute, psychomotricien, médecin, etc.), parfois à la discrétion du chef d’établissement l’infirmière scolaire peut y être associée.

    Décisions portent sur

    • le formulaire à remplir et se fait selon le niveau scolaire de l’élève (cf. rubrique ci-dessus : 4- Quels documents composent le PAP ?)
    • les adaptations pédagogiques
    • le matériel technique fourni par la famille utilisable dans l’établissement scolaire (ordinateur, logiciels et périphériques)
    • le suivi par les professionnels de santé également possible dans l’enceinte de l’établissement scolaire.
    la durée du Plan d’accompagnement Personnalisé

    10- Sur quelle durée le PAP s’échelonne-t-il ?

    Il est à renouveler, actualiser et améliorer chaque année en fonction de l’évolution des besoins de l’élève.

    11- A quel moment se fait la validation du document PAP ?

    Il doit être daté, signé, tamponné par le chef d’établissement ou son représentant ET signé par les parents à chaque renouvellement.

    Plan d’accompagnement Personnalisé

    12- Qui conserve la version originale du PAP ?

    L’original est conservé par l’établissement. Ce document doit être mis à disposition des enseignants de l’élève. Chaque professeur doit pouvoir en prendre connaissance à tous moments.

    13- Que se passe-t-il en cas de changement d’établissement ?

    Le PAP devrait être transmis par l’établissement de sortie à l’établissement suivant. Mais la famille peut également en fournir une copie lors de l’inscription pour en garantir la transmission.

    Le Plan d’accompagnement Personnalisé suffit-il pour obtenir des ménagements

    14- Le PAP suffit-il pour obtenir des aménagements aux examens ?

    Même si l’on bénéficie d’un PAP tout au long de l’année, il faut formuler une demande à part entière auprès du chef d’établissement pour pouvoir bénéficier d’aménagements aux examens. Les aménagements doivent être consignés clairement dans le PAP si l’on veut prétendre en bénéficier lors du passage des épreuves des examens. Si un aménagement n’est pas noté dans le PAP, il faut bien renforcer la demande initiale en démontrant le besoin et argumenter avec l’aide des bilans médicaux et l’appui des enseignants. Cette démarche peut être sujette à refus de la part du médecin désigné par la CDAPH et l’autorité administrative. Cependant, il ne faut pas hésiter à faire un recours en cas de refus.

    15- Le PAP est appliqué mais insuffisant ? Que faire ?

    L’alternative est alors de faire une reconnaissance auprès de la Maison Départementale des personnes Handicapées (MDPH). De demander au chef d’établissement d’organiser la tenue d’une Equipe de Suivi de Scolarisation (ESS) qui va donner lieu pendant son déroulement à la rédaction d’un GEVAsco. La famille devra compléter la partie du dossier MDPH qui lui revient et fournir l’ensemble des pièces pour constituer un dossier médical solide pour permettre de statuer sur cette reconnaissance. Il s’agit du dispositif Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS) qui ouvre des droits spécifiques de compensation et aides multiples.

    Liens utiles vers les études

    Liens utiles vers les textes de références : 

    Loi n°2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de la république https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000027677984/

    Décret n°2014-1377 du 18 novembre 2014 relatif au suivi et à l’accompagnement pédagogique des élèves https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2014/11/18/MENE1418381D/jo

    Circulaire n°2015-016 du 22 janvier 2015 relative au Plan d’Accompagnement Personnalisé https://www.education.gouv.fr/bo/15/Hebdo5/MENE1501296C.htm?cid_bo=85550

    Recevez des emails utiles pour aider votre enfant dys 

      15 commentaires

      • Bonjour mon fils 9ans en classe de CM1, a un dyslexique phonologies, un tdh , ont lui a notifié une AESH qui l’a accompagné seulement en fini 2022 et une seule fois en septembre depuis plus rien … le PAP n est pas respecté, mon enfant est actuellement livré à lui même, il n’a aucune motivation puisqu’il n’a aucune aide … à l’aide 😩😩, j ai envoyé un e-mail au PIAl pour expliquer la situation j’ai reçu juste un coup de fil me disant que se n’était pas de le ressort et qu’il fallait que je fasse un signalement a l inspection académique ? Que dois je faire svp 😓

        Répondre
        • Bonjour,
          Je ne suis pas certain d’avoir tout saisi de la situation de votre fils. Mais je vais essayer de vous répondre en fonction de ce que je pense avoir compris.
          L’AESH a été notifier par la CDAPH jusqu’à quelle date au juste ? Si la notification indique bien que l’AESH doit toujours accompagner votre enfant alors, il faut vous plaindre pour faire respecter ses droits.
          Le PIAL ne s’occupe que des affectations, il est gestionnaire et c’est tout. En revanche, vous pouvez vous plaindre auprès de l’Enseignante référente puis l’inspecteur ASH handicap de votre Inspection Académique ; A la cellule Aide Handicap Ecole en téléphonant au
          Votre enfant a droit à des adaptations pédagogiques, il faut également signaler que l’accompagnement n’est pas conforme aux attentes et décisions de la CDAPH; comme pour l’AESH : il faut contacter l’ERH, inspecteur ASH et cellule aide handicap école.
          J’essayerai déjà d’alerter ces personnes. Ensuite si ça ne bouge pas, pourquoi ne pas vous se plaindre au cabinet du ministre, à la médiatrice, avocat ?
          tenez moi au courant. Bon courage !

          Répondre
      • Bonjour.
        Mon fils actuellement en terminale bénéficit d’un PAP depuis 2 ans. Il a un tiers temps pour les évaluations. Cependant lors d’un épreuve pratique de laboratoire du BAC le tiers temps lui a été refusé sous prétexte que c’était un épreuve pratique. Or dans le PAP original il n’est stipulé que évaluations avec un « s » donc tout type d’évaluations. Pouvez-vous me dire si il y a un recours possible ? Car bien entendu impossible de joindre qui que se soit où que ce soit….. Merci d’avance.

        Répondre
        • Bonjour,
          Je comprends votre situation et votre fils doit faire les frais de ces imprécisions. En effet, la situation que vous décrivez est monnaie courante parce que le PAP doit être bien complété, avec précisions, pour éviter toute ambiguïté. C’est pourquoi dans mes articles sur le PAP je préviens les parents afin qu’il veillent à ce que ce document soit rempli scrupuleusement. Donc dans le cas présent, je vous invite à faire compléter les adaptations pédagogiques ou aménagements lors des évaluations en précisant par exemple de façon manuscrite que votre enfant doit bénéficier du tiers temps dans différentes situations, à savoir lors des évaluations écrites ET/OU Orales ET/OU pratiques. Ces mentions doivent figurer dans le PAP sinon vous vous exposez à un refus lors de la demande d’aménagements pour l’examen. L’administration jugera si ce n’est pas noté que votre enfant n’en bénéficie pas en classe et en évaluation. Cet aménagement risque de ne pas lui être accordé.
          Je n’ai pas bien compris si c’était le cas pour votre enfant et s’il se voit refuser cet aménagement actuellement pour passer ses examens. SI tel est le cas, et que vous l’avez demandé explicitement sur le formulaire de demande d’aménagement à l’examen et que les enseignants l’ont eux aussi validés, vous pouvez formuler un recours gracieux auprès de l’autorité administrative qui a rédigé le refus. Vous avez deux mois pour faire ce recours à partir de la date de la notification que vous avez reçue via Cyclades. IL faut justifier que votre enfant a besoin de cet aménagement en vous appuyant sur un courrier des professeurs qui explique que votre fils bénéficie de cet aménagement et qu’il a apprit à s’entrainer à l’examen dans ces conditions. Cela doit être également confirmé par un courrier ou un bilan orthophonique allant dans le même sens. Et là vous pouvez justifier que votre demande est bien « en cohérence et en continuité » des besoins particuliers de votre enfant.
          Bon courage !

          Répondre
      • Bonjour,
        Mon fils 11 ans est dysorthographique (et légère dyslexie).
        La demande de PaP pour son entrée au collège a été refusée car il a réussit à obtenir des résultats scolaires convenables…
        Nous allons faire un recours auprès de l’inspection pour qu’il ne soit pas pénalisé lors de ses rendus écrits.
        Si ce recours est de nouveau refusé (ce que je n’espère pas…), quelles sont nos solutions ?
        Merci de votre aide

        Répondre
        • Bonjour,
          Je comprends vos questionnements. Savez vous pourquoi la demande de PAP a été refusée ? Vos a t-on vraiment indiqué que le refus était lié à ses « résultats convenables » ?
          La question est ce que ses « résultats convenables » sont liés à la mise en place d’adaptations de la part de ses enseignants ou non ? Si oui, alors il faut que vous puissiez préciser que cette situation est liée à des adaptations !!!
          Savez-vous si la partie remplie par le collège a été dans votre sens ou non ? Si l’établissement a noté que votre fils avait des « résultats convenables » alors le médecin a noté que l’équipe pédagogique n’était pas forcément en soutient de cette demande. Donc il faut soit les convaincre d’être plus persuasifs et qu’ils affichent clairement les besoins de votre fils.
          « Si ses résultats sont convenables », Il va être considéré que votre fils n’est pas suffisamment impacté par ses troubles dans le cadre scolaire.
          Dans ce cas peu de moyen d’infléchir le médecin scolaire. Mais vous pouvez peut-être conserver toutes les pièces de votre dossier et la ou les réponses circonstanciées du médecin scolaire et attendre de refaire une demande en classe de 4ème par ex car les exigences sont plus importantes et souvent les difficultés sont plus conséquentes à ce moment là … En tous cas si vous essuyez un refus, ilf aut conserver les éléments car si ensuite, il s’avère que votre fils a des difficultés qui sont bien plus importantes vous pourrez montrer que vous avez déjà fait la démarche et que c’est le médecin qui a refusé … et là vous pourrez démontrer votre bonne foi, comme les besoins de votre fils.

          L’autre point à vérifier ce sont les résultats des bilans para médicaux en orthophonie. Quels sont-ils ? Ses résultats chiffrés/étalonnés atteignent-ils des seuils pathologiques ( ex: – 1,5 ET ou – 2 ET par ex) ?
          Dans ce cas, vous pourriez envisager de faire faire un Certificat médical à votre médecin traitant qui reprendrait les résultats chutés de votre enfant aux tests orthophonie pour insister sur le fait qu’il a vraiment un retard par rapport à sa classe d’âge et si les profs adaptent déjà un peu, cela pourrait être noté dans ce certificat aussi pour que le médecin de l’EN puisse prendre connaissance de l’avis d’un confrère ? C’est une suggestion … car ce que disent les parents ne « comptent » à peine … Comme je ne connais pas la situation de votre fils j’essaye de faire une suggestion …
          Pour le PAP, il n’y a pas de recours officiel possible, le PAP n’est pas opposable, ni la démarche. Mais si vous avez tenté toutes les voies et que vous avez un dossier qui est très étayé (plus qu’un simple bilan ortho à mon avis) vous pourriez faire un courrier à votre rectorat en demandant un réexamen. Et en parallèle, je vous conseille de faire un courrier au médiateur de l’EN ET également en parallèle à la Défenseur des Droits (saisine en ligne pour discrimination de l’administration). De plus en plus de parents la saisisse parce que l’EN refuse des PAP. Elle peut aider à faire accepter le dossier non pas d’un point de vue médicale mais sur la démarche « besoins/PAP ». CE qu’il faudrait aussi c’est vous faire soutenir par une association de Dys dans votre secteur géographique. Vous pouvez consulter mon article sur les associations locales si vous n’en connaissez pas : https://culturedys.com/association-dyslexie-quelle-association-choisir/
          Bon courage !

          Répondre
      • Bonjour
        Mon fils de 13 ans passe en 4e à la rentrée prochaine.
        Suite à un AVC il y’a 6 ans il est aujourd’hui malvoyant (Hemianopsie latérale homonyme) et il a une dyslexie et dysorthographie que l’on nous a dit dites « neurologique » (liées à l’abrasion cérébrale)
        Il n’a aucune déficience cognitive depuis son AVC mais des difficultés de lecture, écriture et compréhension de textes et de schéma.
        La mise en place du PAP a été relativement facile avec le college.
        Cependant nous rencontrons des difficultés avec certains professeurs qui ne veulent l’appliquer.
        Le tiers n’est pas appliqué ou sur les temps de récréation… les évaluations d anglais lui sont imposés à l écrit alors qu il est stipulé qu elles devraient être à l’oral.
        L’administration du collège nous dit faire de son mieux mais ne peut pas faire grand choses si cela relève du refus de certains professeurs.
        Qu en est il de ces professeurs récalcitrants au PAP? Avons nous un recours ? Nous avons tenté de leur faire comprendre les difficultés de notre enfant mais en vain .. les notes d anglais pleuvent par 0 pointés … malgré un travail fourni pourtant conséquent de notre enfant.
        Nous nous demandons si l’an prochain nous devrions demande à ce qu il ne soit plus du tout évalué en anglais ..
        merci pour votre retour.
        Bien cordialement

        Répondre
        • Bonjour,

          je mesure vos difficultés. Mais le PAP n’est pas très protecteur en effet. Le PAP relève du droit commun et il n’est pas opposable. Donc si les enseignants ne veulent pas le mettre en place, libre à eux en quelque sorte !
          J’explique dans mes deux articles sur le PAP comment le mettre en place de manière à ce qu’il puisse être mieux compris par chacun des acteurs et mieux appliqué :

          https://culturedys.com/top-15-des-conseils-et-infos-sur-le-pap/

          https://culturedys.com/pap-ecole-tout-savoir-sur-ce-plan-daccompagnement-en-milieu-scolaire/
          La seule solution et malheureusement pas fiable à 100 % , c’est de faire de la pédagogie auprès de chaque enseignant en lui expliquant précisément les difficultés propres à votre enfant, à l’issue de l’échange, lui remettre un doc synthétique qui reprend les difficultés précises de votre fils dans la matière enseignée par ce professeur et également en transversale. En faisant cela pour chacun d’eux au moins, ils ne peuvent pas dire qu’ils ne savaient pas d’une part et vous pouvez entamer un dialogue avec partages d’observations et de solutions dans un second temps. Je sais que c’est compliqué certains ne veulent pas vous recevoir, ne voient pas l’intérêt, d’autres sont perdus ou anxieux face à ces situations qu’ils ne maîtrisent pas. Quelque soit leu raison, peu importe pour vous, vous devez entamer un dialogue ! Il faut démystifier la situation au moins, ceux là pourront peut-être se laisser convaincre et ainsi adapter ….

          Essayer aussi de voir si du côté de l’inspection ASH de votre département, il ne pourrait pas y avoir une formation dispensée aux enseignants de cet établissement ? Peut- être alors en parlant via les fédérations de parents d’élèves, qui peuvent porter ce sujet en conseil d’administration d’établissement et auprès du chef d’établissement qui a tout pouvoir pour organiser une formation dans son établissement.
          Pour moi, votre enfant pourrait tout à fait relever d’une reconnaissance auprès de la MDPH. Et de ce fait si vous faisiez une demande de reconnaissance de handicap auprès de la MDPH, votre fils bénéficierait d’un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) qui serait plus protecteur… De plus, avez vous songé si ce n’est pas déjà fait à introduire l’ordinateur pour les apprentissages cela pourrait aussi contribuer à mieux l’aider ?
          Le professeur d’anglais doit lui permettre de travailler à l’oral ! Eqt-ce que l’orthophoniste accepterait de venir au collège lorsque l’equipe éducative pour renouveler le PAP est organisée ou rencontrer les profs lors d’une autre réunion pour qu’elle explique les difficultés de votre fils ? Cet échange pourrait faire évoluer les enseignants mal informés enfin certains !
          J’espère que vous trouverez ici des pistes pour faire évoluer la situation de votre fils…

          Répondre
      • Bonjour, mon fils doit passer le bac l’année prochaine , il a un pap , on me demande un bilan orthophonique de moins de 2 ans pour qu’il puisse bénéficier des aménagements au bac . Son ancienne orthophoniste ne veut pas lui faire ce bilan car elle dit que l’éducation nationale n’a pas à réclamer un bilan de moins de 2 ans . Elle me dit que mon fils est dyslexique et le restera toute sa vie ( je le sais bien ) et qu’ils n’ont pas à me réclamer de bilan . Qui dit vrai ? En attendant je ne sais pas quoi faire , sans bilan je ne pourrais pas faire la demande d’aménagement ? C’est compliqué personne ne dit la même chose …. Merci de votre réponse . Cordialement

        Répondre
        • Bonjour,

          Je mesure vos difficultés. Mais le PAP n’est pas très protecteur en effet lorsque les équipes pédagogique et administrative ne sont pas assez formées. Le PAP relève du droit commun et il n’est pas opposable. Donc si les enseignants ne veulent pas le mettre en place, rien ne les obligent.
          J’explique dans mes deux articles sur le PAP comment tenter de le faire respecter :

          https://culturedys.com/top-15-des-conseils-et-infos-sur-le-pap/

          https://culturedys.com/pap-ecole-tout-savoir-sur-ce-plan-daccompagnement-en-milieu-scolaire/
          La seule solution et malheureusement pas fiable à 100 % , c’est de faire de la pédagogie auprès de chaque enseignant, de dialoguer au maximum pour expliquer les difficultés précises de votre enfant. Cela pour chacun d’eux, vous pouvez entamer un dialogue avec partages d’observations en vous limitant à la matière enseignée et évoquer les appuis, les aides dans un second temps. C’est parfois à ce prix que certains pourront peut-être faire l’effort d’adapter ….

          Si le chef d’établissement demande une formation au sein de son établissement ou bien une sensibilisation qui se déroulerait le jour de la pré rentrée cela laisserait une chance aux enseignants d’être un peu sensibilisés et de se poser un peu sur ce sujet … Vous pouvez faire remonter ces suggestions via les fédérations de parents d’élèves dans le cadre du Conseil d’Administration de l’établissement par ex., et le projet d’établissement …
          Pour moi, votre enfant pourrait tout à fait relever d’une reconnaissance auprès de la MDPH. Et de ce fait si vous faisiez une demande de reconnaissance de handicap auprès de la MDPH, votre fils bénéficierait d’un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) qui serait plus protecteur… Avez-vous pensé si ce n’est pas déjà fait à introduire l’ordinateur pour les apprentissages cela pourrait aussi contribuer à mieux l’aider ?
          Le prof d’anglais doit lui permettre de travailler à l’oral ! Est- ce que l’orthophoniste accepterait de venir au collège lorsque vous organisez l’équipe éducative pour renouveler le PAP ou rencontrer les profs lors d’une autre réunion pour qu’elle explique les difficultés de votre fils ? Cet échange pourrait les faire évoluer dans leur reconnaissance des difficultés de votre enfant !?
          J’espère que vous trouverez des pistes dans mon courriel pour faire évoluer la situation de votre fils…

          Répondre
          • bonjour,
            je suis maman de 2 dysgraphiques, qui disposent d’un PAP…. en parallèle, j’avais fait des demandes à la MDPH pour un gevasco, sur recommandation, pour l’ainé, du médecin scolaire en 6e, et pour le second, en CE2, à la demande de l’école et du médecin scolaire. Dans les 2 cas, la MDPH a refusé les dossiers de mes fils, sous prétexte que cela relevait d’un PAP… Ben oui, mais garçons sont également des HPI, qui jusque la fin de la primaire, avaient de très bons résultats scolaires. J’ai vu mon ainé perdre pied scolairement tout le long du collège et au lycée, c’est compliqué car l’application du PAP avec un tiers temps supplémentaire est impossible. Ca fait 10 ans que je supporte ce parcours du combattant, que je me bats contre le système. Avec mon mari, on se dit « c’est la quadruple peine »…. 2 enfants avec des troubles dys, 2 refus de soutien de la MDPH ce que n’ont compris ni le milieu enseignant ni le médecin scolaire (dont je renouvelle à mes frais sans cesse des ordinateurs quand les touches partent en live) et des PAP que personne ne renouvelle, qui se perdent dans le dédale des administrations parce qu’il n’y a plus de personnel médical pour suivre les dossiers… Je suis une maman en colère…. La MDPH ne fait pas son boulot (quand il s’agit de HPI ??) et moi, j’ai aujourd’hui un enfant en première qui risque de ne pouvoir bénéficier d’aucun aménagement sous prétexte que persone ne peut acceder à son dossier.

            Répondre
            • Vous avez raison ll y a de l’incompréhension lorsqu’il y a un HPI associé à un ou des troubles. En effet, la situation de HPI est mal connue ou bien fait l’objet d’idées préconçues qui vont avoir des effets délétères dans la scolarité de l’élève. Souvent, le fait d’être HPI est associé au fait que l’on doit être un bon élève puisque l’on est censé avoir des facilités. Le schéma appliqué est le suivant donc ces élèves n’ont pas besoin d’aides alors pourquoi leur en fournir ? Le raisonnement est aussi simpliste que cela.
              Ceci étant dit, J’ignore s’il peut y avoir d’autres raisons exactes pour lesquelle(s) la MDPH a refusé vos dossiers ? Aviez-vous demandé aux médecins scolaires (visiblement à l(origine de votre démarche et conseil) de produire un écrit pour appuyer/soutenir vos demandes ? Avez vous fournis les PAP et expliqué en quoi ils n’étaient pas suffisant et motiver la raison d’une reconnaissance de handicap à la MDPH ? Les certificats médicaux fournis pour chacun des enfants ont ils été rempli par un médecin spécialiste des troubles ? Les GEVASCO ont-ils été bien remplis, suffisamment précis pour indiquer toutes les difficultés rencontrées par chacun de vos enfants en classe/école ? Ce document n’est souvent pas assez étayé alors qu’il va servir à l’Equipe Pluridisciplinaire d’évaluation à expliquer la situation de l’élève (difficultés et besoins).
              Votre partie (page 8) qui doit expliquer la situation, vos attentes et celles de l’enfant est souvent, elle aussi, pas assez complète.
              Souvent lorsqu’il y a eu un refus, on peut noter que le dossier de demande n’est pas assez développé…. je ne sais pas si c’est le cas pour vos enfants … Si ce n’est pas le cas, rapprochez vous d’une association locale de DYS pour voir comment reformuler vos demandes ou bien préparer correctement la demande d’aménagements pour le BAC… si votre demande d’aménagements est déjà partie et que vous avez un refus total ou partiel je vous invite surtout à ne rien lâcher et à faire un recours en vous rapprochant de la FFDys (Fédération Française des Dys) en envoyant la copie de votre dossier de demande et la copie de la notification de refus. La FFDys doit pouvoir vous aider à faire un recours, ne restez pas seuls, allez trouver de l’aide !

              Tous ces problèmes que vous soulevez sont très courants et montrent bien les défaillances que l’on peut rencontrer. Je vous invite à répondre à l’enquête Flash de la FFDys, c’est anonyme) sur leur site vous pourrez relater vos soucis et au moins cela pourra servir comme base de discussion auprès des autorités (Education nationale). Plus il y aura de familles qui dénoncent ces problèmes plus les revendications des associations seront crédibles et elles pourront faire avancer les choses ! Il faut remplir un questionnaire par enfant. https://www.ffdys.com/actualites/enquete-flash-ffdys-etat-des-lieux-sur-lannee-scolaire-2023-2024.htm
              Bon courage,

              Répondre
      • Bonjour,
        Je suis effarée en lisant tous les commentaires.
        Nous avons demandé un PAP pour notre fils en 2nde après un bilan effectué par une orthophoniste (après un an d’attente). Il est dyslexique, dysorthographique.
        Le dossier a été déposé en mars 2023. Nous avons reçu la réponse par mail en une phrase, le 13 juillet 2023 :  » la commission a décidé qu’il ne relève pas d’un PAP ». Quelle commission ? Avec qui ? Pourquoi ? Comment ? Mon fils n’a jamais rencontré le médecin scolaire et sa prof principale n’a pas été sollicitée.
        J’ai voulu répondre le jour même au mail du médecin du rectorat : « absent jusqu’en septembre… »
        J’ai tenté de la contacter depuis la rentrée…en vain.
        En août, après un an d’attente là aussi, mon fils a fait un bilan en mathématiques : il est également dyscalculique.
        J’ai donc refait un dossier de demande de PAP en joignant les deux bilans…
        J’ai contacté le service médico social scolaire pour leur demander des explications sur le rejet de juillet…j’attends une réponse…
        A voir les commentaires, je pense que le refus est lié au fait que mon fils a réussi à maintenir une moyenne générale à 10/20 (il est brillant à l’oral, et très cultivé) en compensant à l’oral…pour pouvoir rester en filière générale en 1ère où les spécialités l’intéressent et le motivent particulièrement.
        Il a donc commencé la rentrée très motivé, passionné par les matières choisies …mais les évaluations vont arriver…et les écrits …. et la perte de confiance qui va revenir…
        SI je suis la logique de l’éducation nationale, il aurait fallu qu’il ne participe pas à l’oral en 2nde pour n’avoir que ses notes écrites et une moyenne à 4 ou 5/20 pour obtenir un PAP…mais de toute façon, dans ce cas, dans une filière qui ne l’intéressait pas, dans un autre lycée à fortiori car ils ne l’auraient pas gardé non plus avec ces notes !…mais super, il aurait eu un PAP !
        Alors que si le médecin scolaire (qui ne l’a jamais rencontré pour donner un avis défavorable d’ailleurs !) avait validé le principe du PAP, les aménagements demandés : un pc (fourni par la famille), des cours polycopiés, un tiers temps. ( et rien d’autre…), il pourrait suivre les cours qui le passionnent et ne pas s’épuiser dans les prises de notes et le passage à l’écrit.
        Ce système me laisse perplexe… et le plus grave c’est qu’à lire les commentaires, nos enfants ne sont pas des cas isolés …mais rien ne bouge !

        Répondre
        • Bonjour,

          Dans votre demande de PAP qu’avez vous joint car si j’ai bien lu vous indiquez seulement des bilans orthophoniques (langage écrit et logico maths) ? Avez vous pris connaissance de deux de mes deux articles sur le PAP consultable sur mon site culturedys.com
          https://culturedys.com/top-15-des-conseils-et-infos-sur-le-pap/
          https://culturedys.com/pap-ecole-tout-savoir-sur-ce-plan-daccompagnement-en-milieu-scolaire/
          J’y explique justement a minima ce qu’il faut joindre en plus des bilans, il faut aussi un certificat médical : dans l’idéal il faut qu’il soit d’un médecin reconnu spécialiste des troubles mais sinon rédigé par le médecin traitant mais ce document doit détailler un peu les différents résultats établis par les bilans des professionnels de santé tout de même afin de bien montrer le spectre complet des troubles. Il s’agit d’une sorte d’attestation évoquant les résultats des bilans et les protocoles de soins en cours et à venir. Vous pouvez également ajouter un bilan psy pour faire remonter l’atteinte de l’estime de soi et le summum si vous avez les moyens serait de joindre un bilan neuropsy complet qui permet de montrer les atteintes des fonctions cognitives (points forts et points de difficultés de votre enfant et précise aussi d’éventuels troubles associés). Ensuite pour la partie pédagogique, si vous indiquez que votre enfant arrive à une moyenne de 10/20 cela signifie que 10 points lui sont retirés donc il faut sélectionner des devoirs qui montrent justement ses lacunes, ses difficultés … Et il faut faire remplir une partie de la demande par l’établissement qui doit transcrire les besoins de votre enfant, quitte à demander à un voire plusieurs enseignants de faire un courrier d’appui où ils expliquent les difficultés rencontrées par votre enfant et ce qu’ils proposent de mettre en place pour l’aider par ex (s’ils ont expérimenté une adaptation par ex , eh bien ils peuvent l’écrire !).
          Votre dossier doit être étayé à mon avis. S’il y a persistance d’un refus, je vous conseille d’écrire au médecin conseiller technique du ministre si vous n’avez pas de réponse mais également en vous adressant à la « cellule Aide handicap Ecole » et si besoin en déposant une fois vos courriers envoyés restés sans réponse d’alerter la Fédération Française des Dys et avec leur aide de déposer une saisine auprès de la Défenseure Des Droits en ligne. Cette situation est tout à fait anormale ! Vous pouvez procéder ainsi directement dès à présent si vous pensez que votre dossier était suffisamment étayé. D’autant que la montre joue contre vous pour la demande d’aménagements à l’examen. Avec le contrôle continu votre fils n’a donc droit à aucun aménagement officiel ?! Il faut absolument réagir ! Votre fils a des droits !

          Petit conseil, le dossier médical que vous allez constituer afin de justifier votre demande de PAP pourra vous servir pour le montage de votre dossier de demande d’aménagements à l’examen et légitimer les besoins de votre fils.
          Bon courage !

          Répondre

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *