École pour dyslexique : quelle école choisir pour son enfant dys ?

école pour dyslexique

En tant que parents, plusieurs choix s’offrent à vous concernant l’école de votre enfant dys. Vous pouvez opter pour des établissements privés spécialisés, des classes adaptées au sein d’établissements traditionnels ou encore des dispositifs dans les écoles publiques. Dans cet article, vous allez découvrir les meilleures options pour la scolarisation d’un élève dyslexique ou à besoins particulier.

Les écoles privées dyslexie
  • Les écoles privées pour les élèves dys ?

Il n’existe pas d’école publique avec un enseignement entièrement dédié et approprié aux troubles dys. Pour trouver des établissements spécialisés, il faut se tourner vers le privé.

Dans les établissements publics, on peut retrouver des classes et des dispositifs adaptés qui peuvent parfaitement convenir à des élèves dyslexiques.

École privée ne rime pas systématiquement avec un enseignement de meilleure qualité même si force est de reconnaître que cela est parfois le cas. L’attention portée à chaque élève est souvent meilleure que dans les établissements publics grâce aux moyens financiers apportés par les frais de scolarité.

Parmi les établissements spécialisés dans la prise en charge des troubles dys se trouvent :

  • Écoles CERENE : adaptées aux besoins spécifiques des élèves dys (dyslexie, dyspraxie…). Les classes sont constituées d’effectifs réduits (15 élèves ou moins). Les établissements CERENE prennent en charge des élèves du CE2 à la 3ième. Ils se trouvent en Région parisienne et à Lyon.
  • CRPS (Alpes Maritimes)
  • Ecole Précodys Academy (Rhône)
  • Ecole Fourio (Systemedys) (Haute-Garonne)
  • Ecole MeeO – Mon École Extra-Ordinaire (Annecy)
  • Ecole Edeys, crée en 2021 à d’Eysines (33) : il y a relativement peu d’élèves (une trentaine) et la pédagogie est adaptée aux besoins spécifiques. Cette école hors contrat accueille des élèves du CM1 à la troisième.

Certains établissements privés mettent en place des classes spécifiques pour accueillir les dys. Ainsi, un établissement privé situé à Igny (91) a mis en place une « classe coup de pouce », à petit effectif avec des intervenants dédiés. En réalité, il existe ce genre de classes dans une multitude d’établissements privés dans toute la France.

Renseignez-vous pour savoir si certains établissements près de chez vous peuvent accueillir votre enfant et répondre à ses besoins spécifiques. Le travail à la maison compte aussi, renseignez-vous également sur les professeurs particuliers qui peuvent aider les dys. 

École à pédagogie particulière

On sait que les dyslexiques et les élèves dys en général ont besoin de conditions d’apprentissage différentes. Certains pédagogues renommés tels que Montessori ont inspiré la création d’écoles basées sur leur modèle de pédagogie différente.

Les écoles Montessori, Steiner, Freinet ou Decroly utilisent des pédagogies différentes à celles des établissements traditionnels. Plus d’autonomie est accordée à l’élève avec moins de pression, et une moins grande importance est accordée aux notes. Chaque pédagogue développe des thèses différentes même si certaines se rejoignent. Faites vos propres recherches pour trouver celles qui correspondraient le mieux à votre enfant. Ces modèles peuvent être intéressants pour les élèves à besoins particuliers comme les élèves dyslexiques.

Ces établissements peuvent être sous contrat ou hors contrat avec l’Education Nationale. Un établissement sous contrat s’engage à suivre les programmes de l’État et reçoit en contrepartie des subventions de ce dernier.

Attention : les écoles à pédagogie adaptée sont parfois opérationnelles que sur un cycle. Par exemple, certains établissements primaires, collège et lycée proposent une pédagogie adaptée uniquement pour le cycle élémentaire. Il faut donc bien se renseigner sur la continuité des premiers niveaux.

L’élève dyslexique dans un établissement publique

L’élève dyslexique dans un établissement public ?

Ne vous y trompez pas : les établissements publics ne sont pas forcément des solutions de repli. Ils peuvent tout à fait être envisagés comme des options intéressantes pour les élèves à besoins particuliers comme ceux des dys.

Si vous faites ce choix, il faut alors admettre que tout ne sera pas parfait et que l’ensemble des acteurs pédagogiques qui entoureront votre enfant ne seront pas nécessairement formés à la problématique des troubles dys.

Cependant cette solution est aujourd’hui adoptée par la majorité des parents d’enfants dyslexiques. Cependant, les parents doivent veiller à sensibiliser les professeurs dès le début de l’année et à surveiller l’application d’un plan d’accompagnement tel que le PAP ou le PPS.

Aujourd’hui il existe un dispositif adapté aux élèves dyslexiques : le dispositif ULIS TSLA. Répandu au collège ainsi que pour les classes de l’école élémentaire, il l’est beaucoup moins pour le lycée ou la maternelle.

Ce dispositif permet un accompagnement de l’élève pour une prise en compte de ses besoins spécifiques. Une dizaine d’enfants de tous les niveaux sont intégrés dans un établissement au sein de classes traditionnelles, mais bénéficient en plus d’un suivi réalisé par l’enseignant coordinateur de l’ULIS formé notamment aux troubles dys. Ce dispositif permet donc d’alterner les phases d’inclusion au sein de la classe et les phases d’apprentissage au sein d’une salle dédiée.

La newsletter des parents d’enfants Dys

    À retenir :

    • le nombre d’élèves par classe est un facteur déterminant dans la prise en compte des besoins de chaque élève. Les effectifs sont souvent plus réduits dans les établissements privés
    • Votre réflexion doit toujours avoir pour origine les besoins de votre enfant et son degré de difficulté dans les apprentissages
    • Les établissements publics notamment avec des dispositifs spécifiques comme l’ULIS TSLA ne doivent pas être considérés comme des solutions moins adaptées
    • Avant de sélectionner un établissement, prenez soin d’aller le visiter, de rencontrer l’équipe pédagogique et de recueillir des avis. Pour cela, vous pouvez vous adresser aux associations locales ou de parents d’élèves qui peuvent vous faire bénéficier d’avis ou de conseils intéressants.

     

    Vous voulez aider votre enfant ?

    Je partage avec vous des conseils par Email

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.