Comment changer d’orthophoniste ?

changer d'orthophoniste

Quelle que soit la raison qui vous motive à changer d’orthophoniste, il faudra que vous fassiez le point avec votre orthophoniste actuel. Puis trouver un nouveau professionnel disponible, refaire un bilan et réorganiser la rééducation (déménagement, changement de méthode de suivi orthophonique, etc).
Voici quelques conseils concernant le changement d’orthophoniste.

intéressé

L’intérêt que peut présenter un changement

Il n’est pas rare de constater que les patients ont été suivis successivement par plusieurs orthophonistes tout au long de leur vie. En effet, la fréquence, la durée, les difficultés diverses (déplacement, séance sur le temps scolaire ou hors temps scolaire, etc), les autres prises en charge éventuelles, amènent parfois le patient vers une certaine saturation. Alors, il peut être nécessaire d’interrompre temporairement le suivi orthophonique.

D’autres causes possibles d’arrêt de la prise en charge orthophonique peuvent être identifiées. Les causes peuvent être multiples : un déménagement ou un changement d’établissement scolaire, une certaine stagnation de l’enfant dans l’évolution des progrès, des difficultés relationnelles ou des causes liées directement au professionnel de santé lui-même (changement ou cessation d’activité, maternité, formation, etc.). Les suivis orthophoniques dispensés au sein d’un centre spécialisé en milieu hospitalier, SESSAD, CMPP, etc, sont en principe limités dans le temps selon certains critères (âge du patient, etc). Aussi, à l’issue de ce suivi, les parents peuvent être amenés à chercher une nouvelle prise en charge orthophonique en cabinet libéral. 

Ces périodes de rupture peuvent être mises à profit pour changer d’orthophoniste, faire évoluer l’accompagnement, modifier les pratiques ou redynamiser le suivi. Bien sûr, cela se prépare en amont (trouver un orthophoniste peut être compliqué). Les délais d’attente peuvent être de plusieurs années dans certains secteurs géographiques !

Anticiper

Quelque soit la raison, il faut anticiper le changement suffisamment longtemps à l’avance :

Dans l’idéal, il faut faire le point avec votre orthophoniste actuel. En effet, il est utile de dresser un bilan de son accompagnement quels qu’en soient les conditions et les résultats obtenus afin de pouvoir transmettre ces précieuses informations à votre nouveau professionnel. 

Vu les difficultés à trouver un orthophoniste disponible, il faut absolument anticiper longtemps à l’avance vos démarches de recherche. 

Comment trouver un orthophoniste ?

Plusieurs pistes sont envisageables :

  1. par l’annuaire santé des professionnels de la CPAM : http://annuairesante.ameli.fr/
  2. par le bouche à oreille : échanges d’informations avec d’autres parents ou toute personne connaissant ce type de professionnel. 
  3. par les associations : 
  • de parents d’élèves 
  • spécialisées dans les troubles Dys

     4) via des recommandations de professionnels de santé ou de services médico-sociaux, etc.Réponse fréquemment entendue ? “ Y a pas de place ! ”

préciser

Changer d’orthophoniste : bien préciser quelle est votre demande

  • Bilan avec suivi ⇒   nécessité de trouver près de votre domicile ou à proximité de l’établissement scolaire pour faciliter l’accès  ;
  • Bilan sans suivi ⇒  on peut s’orienter vers des secteurs géographiques moins contraints. 
  • Proposer de figurer sur une liste d’attente, convenir d’une fréquence à laquelle se rappeler au bon souvenir du professionnel afin de ne pas polluer sa boîte mail ou sa messagerie téléphonique. 
  • Indiquer le besoin de votre enfant ou de l’adulte Dys : âge et profil du patient et dans quel but il est orienté vers un orthophoniste. En effet, tous les orthophonistes ne reçoivent pas toutes les tranches d’âges et certains se sont spécialisés. 
  • Informer que vous détenez une prescription médicale de votre médecin traitant ou un médecin spécialisé dans les troubles spécifiques des apprentissages. Vous pouvez préciser, si c’est le cas, que la personne Dys est déjà suivie par d’autres professionnels de santé. Et si elle bénéficie ou pas déjà d’un dispositif d’accompagnement (en classe : PAP, PPS ; dans ses études ;  l’emploi : RQTH) ou bien indiquer le caractère urgent s’il s’agit pour vous d’effectuer des démarches de reconnaissance des troubles pour obtenir des aides (PAP, aménagements aux examens, etc.). 
  • Une étude sociologique très intéressante sur les orthophonistes et leurs patients, datant de 2017, fait ressortir que le père de l’enfant voit son délai d’attente réduit significativement lorsqu’il se charge de rechercher et d’entrer en contact lui-même avec un orthophoniste pour obtenir un RV. Cette information pourrait vous être utile ou constituer une incitation à la mobilisation des pères dans l’accompagnement de leur enfant…

[ cf. Nicolas Larchet, coordination scientifique Laure Pitti. Les orthophonistes et leurs patient-e-s, Enquête sur le renoncement aux soins orthophoniques en région Ile-de-France, Centre de Recherches sociologiques et politiques de Paris, UMR 7217 université Paris 8 Nanterre, p. 126.] http://www.gipef.com/PDF/Rapport_final_URPS_Orthophonistes_IDF_CNRS_2017.pdf 

Renseignez-vous sur les disponibilités des orthophonistes et planifiez en conséquence. Anticipez votre recherche !

 

Vous voulez aider votre enfant ?

Je vous partage des conseils par Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *